ENTREPARTICULIERS.com

12/05/2017 09:37

Entre assignation en justice et enquête des Fraudes

 

Très décrié par les consommateurs, le site d'immobilier en ligne Entreparticuliers.com est dans le viseur de la Répression des fraudes et est attaqué en justice par Leboncoin. 

Leader français des petites annonces, Leboncoin a assigné en justice la société Entreparticuliers.com pour concurrence déloyale. L'audience, qui aura lieu en juin, selon Leboncoin, devrait porter sur des détournements massifs d'annonces immobilières. Lourdement déficitaire (1,4 million d'euros de pertes pour 2,9 millions de chiffre d'affaires en 2016), plombé par une réputation désastreuse, suite à des condamnations pour pratiques commerciales trompeuses, Entreparticuliers.com a entrepris de piller Leboncoin. Selon un témoin en interne, les commerciaux de sa plateforme, basée à Levallois-Perret (92), se contentent de repérer les annonces récentes publiées chez le concurrent. Ils envoient des SMS en rafale aux vendeurs.  « Votre bien m'intéresse, veuillez me rappeler au ... ». Les particuliers qui appellent, croyant avoir affaire à un acheteur potentiel, se font démarcher. Les commerciaux leur assurent qu'ils ont des clients intéressés par le bien. Le vendeur est invité à signer tout de suite, en renonçant à son délai de rétractation, pour être mis en relation avec ces acheteurs potentiels. Ceux qui se laissent convaincre se font soutirer 195 € sur de vaines promesses, y compris celle d'un remboursement en cas d'échec, quasiment impossible à obtenir en pratique.

Entreparticuliers.com n'a aucun fichier d'acheteurs, de nombreux témoignages sur nos forums le confirment. La société est à la dérive. Selon le classement des portails immobiliers publié par Médiamétrie en octobre 2016, Entreparticuliers.com attire seulement 30 000 visiteurs par jour en moyenne, très très loin des leaders comme Se Loger ou De Particulier à Particulier (PAP). 

Perquisition en juin 2016

Saisie par de nombreux consommateurs furieux, la Direction départementale de la protection des populations des Hauts-de-Seine (DDPP92) a lancé une enquête il y a plus d'un an. Selon nos informations, elle a perquisitionné les locaux en juin 2016, provoquant un vif émoi. Une dirigeante s'est précipité sur le plateau des télévendeurs, en leur demandant de jeter immédiatement à la poubelle leur argumentaire de vente, qui comportait plusieurs mensonges. Entreparticuliers.com assurait notamment que son fichier d'acheteurs potentiels comprenait des particuliers ayant « validé leur dossier de financement », ce qui n'a jamais été le cas. Le PDG de la société, Stéphane Romanyszyn, est au courant de ces agissements. « Il suit en temps réel les activités de ses commerciaux, et les rappelle même à l'ordre quand leur conversation avec les prospects s'éternise », raconte un salarié.

Il peut sembler étrange que le site continue ses activités près d'un an après cette perquisition. Ce n'est malheureusement pas une surprise. Compte tenu des délais de traitement des dossiers par l'administration des fraudes, en dehors des urgences sanitaires, un professionnel dispose de deux à trois ans pour agir avant d'encourir une sanction. Plusieurs dossiers dans l'immobilier, les placements atypiques ou le photovoltaïque ont malheureusement permis de vérifier cette lenteur de traitement.

Contact

UFC QUE CHOISIR ROUEN 12 rue Jean Lecanuet
76000 ROUEN
Tel. 02 35 70 27 32
Tel. 09 51 36 92 06
Fax. 09 56 56 67 08
ufcquechoisirrouen@free.fr