Desodorisants et sprays assainissants

30/10/2014 15:44

 

À pulvériser… dehors

Que Choisir vient de réaliser des tests en laboratoire sur des désodorisants d’intérieur et des sprays assainissants. Ils dégradent l’air de nos logements par des substances chimiques polluantes.

desodorisants-ouverture

Qu’ils soient vendus en hypermarché, en pharmacie, en magasin bio ou en parapharmacie, les produits censés purifier l’air ou chasser les mauvaises odeurs nous font en réalité respirer des polluants à plein nez.

Les fabricants ne s’en vantent évidemment pas dans leurs publicités, ils préfèrent nous promettre un air plus pur ou un logement débarrassé de ses mauvaises odeurs.

Et pourtant, ils ne peuvent pas ignorer que leurs désodorisants d’intérieur et leurs sprays assainissants émettent des polluants. Les précautions d’emploi et les conseils d’utilisation qu’ils font figurer au dos des emballages ne laissent pas place au doute (voir exemples ci-dessous). Certes, les mises en garde y sont imprimées discrètement en petits caractères, mais tout est dit, et c’est très instructif. On y trouve en général les recommandations suivantes :

  • « Ne pas respirer les aérosols » ou « Ne pas respirer les vapeurs » ;

  • « Utiliser seulement dans des zones bien ventilées » ;

  • « Bien ventiler après usage »

Autant de mentions qui sonnent comme un aveu. Les fabricants recommandent « des zones bien ventilées », autrement dit d’utiliser leurs produits fenêtres grandes ouvertes ou dehors. Leurs mises en garde sont plus une invitation à s’en débarrasser qu’à les pulvériser chez soi.

Au vu des résultats d’émissions enregistrés en laboratoire, ce n’est pas Que Choisir qui les contredira !

Les précautions d’emploi sur l’étiquetage des produits Air Wick et Phytosun

desodorisants-precautions-emploi

Contact

UFC QUE CHOISIR ROUEN 12 rue Jean Lecanuet
76000 ROUEN
Tel. 02 35 70 27 32
Tel. 09 51 36 92 06
Fax. 09 56 56 67 08
ufcquechoisirrouen@free.fr